L’augmentation du prix de l’immobilier à Paris

L’augmentation du prix de l’immobilier à Paris

Pour la première fois depuis plusieurs années, les prix de l’immobilier ont fléchi en 2020 à Paris. Pour certains professionnels, la pandémie est à la source de ce retournement. Pour d’autres, le marché parisien s’était stabilisé à un niveau élevé et commençait à stagner. La crise sanitaire n’aurait donc fait qu’accélérer la situation.

Quelles que soient les raisons de cette situation, le marché s’est bloqué en début d’année 2021 et les notaires du Grand Paris indiquent que le volume des ventes a diminué de 11 % en un an dans la capitale et de 6 % dans toute l’Ile-de-France.

Les prix de l’immobilier dans Paris ont également décéléré. La dernière note de conjoncture des notaires indique ainsi qu’ils ont diminué de 1,1 % entre fin 2020 et janvier 2021 et sont passés de 10 850 euros le mètre carré en octobre et novembre 2020 à 10 650 euros en janvier 2021.

La baisse des prix à Paris pourrait déjà prendre fin

Les prix des appartements parisiens ont baissé de 0,9 % au premier trimestre 2021. Mais les notaires s’attendent à un léger redressement, de 0,4 %, au deuxième trimestre, d’après les avant-contrats signés. Le tarif des maisons en Ile-de-France continue de progresser davantage que celui des appartements.

En léger repli depuis l’automne, les prix des appartements parisiens semblent déjà en passe de stopper leur décrue. Au premier trimestre 2021, le tarif moyen au mètre carré dans la capitale s’est établi à 10.640 euros, selon les chiffres des notaires d’Ile-de-France publiés jeudi. Sur trois mois, la baisse a atteint 1,3 % en données brutes et 0,9 % en données corrigées des variations saisonnières (CVS).

Les variations des prix de l’immobilier

Les prix de l’immobilier pourraient grimper en flèche dans le centre de la capitale. La mairie souhaite « réduire drastiquement » le trafic des véhicules de transit dans les quatre premiers arrondissements de Paris, ainsi que dans la partie de la rive gauche située au nord du boulevard Saint-Germain dans les 5e, 6e et 7e arrondissements. C’est ce qu’a récemment expliqué l’adjoint EELV aux transports d’Anne Hidalgo, David Belliard. Dans ce contexte, une phase de consultation auprès de la population a été lancée mercredi 12 mai 2021.

Seulement voilà, ce projet, envisagé d’ici 2022, risque de provoquer une hausse des prix au mètre carré, rapporte Le Parisien jeudi 27 mai. D’autant plus que les logements situés dans Paris-Centre s’avèrent être les plus chers de la ville, d’après les chiffres dévoilés par les notaires fin 2020.

Interrogé par le quotidien, Sébastien Bourdin, professeur en géographie économique à l’EM Normandie et spécialiste de la piétonnisation des villes, attire l’attention sur le fait que « si la piétonnisation améliore la qualité de vie, qu’il y a moins d’externalités négatives liées à la voiture, ça peut générer une augmentation des prix de l’immobilier car ils sont indexés à cette qualité de vie ».

Que faut-il prendre en compte lors de l’estimation Paris ?

Les critères ci-dessous devraient être considérés pendant la réalisation de toute estimation immobilier Paris. La plupart d’entre eux dépendent des caractères de votre bien immobilier tels que sa taille, sa qualité, ses divers équipements…

La localisation, un point important

Le lieu où se situe votre bien immobilier tient une place importante dans son estimation. Au cas où il se trouve dans un environnement calme et plus proche des transports ainsi que des lieux commerciaux, vous pouvez monter la barre un peu plus haute. En revanche, les quartiers moins assurés ne promettent pas une meilleure estimation.

La performance énergétique du bien à vendre

Actuellement, ce critère de performance énergétique contribue grandement à la valorisation d’un bien immobilier. Si votre maison est écologique, cela veut dire qu’elle consomme moins d’énergie. Pour mieux économiser, les propriétaires optent alors pour des maisons conditionnées avec une bonne isolation. Votre estimation sera donc assurée avec une valeur sure si le bien suit parfaitement les normes écologiques exigées.

La qualité du bien en général

Très important, l’aspect extérieur d’une maison peut jouer en sa faveur. Ainsi, vous pouvez apporter une petite touche de fraîcheur comme la peinture, par exemple, pour pouvoir augmenter l’estimation. S’il s’agit d’une retouche importante, il vaut mieux laisser le soin aux futurs propriétaires. Dans ce cas, ces derniers peuvent rembourser petit à petit le cout de la rénovation grâce aux revenus locatifs.

Savez-vous que vous pouvez vous faire aider pour l’estimation appartement Paris ? Faites appel à une entreprise spécialisée dans ce domaine, vous propose des services d’accompagnement pour l’estimation de votre bien immobilier.

Le marché de l’immobilier de luxe ne connaît pas la crise

Le bilan 2020 de Sotheby’s International Realty France/Monaco laisse songeur. Le spécialiste de l’immobilier de luxe enregistre une hausse de 10% des transactions pour des biens prestigieux, par rapport à l’année précédente. Un chiffre exceptionnel dans un contexte de pandémie mondiale.

Les causes d’une telle embellie demeurent les mêmes que celles qui existent dans l’immobilier classique. Le premier confinement a indéniablement changé les idéaux des investisseurs. Ainsi, l’intérêt soudain pour les plus grands espaces pendant l’arrêt printanier de 2020 s’est traduit par de nombreuses transactions dès le déconfinement. On note même une amplification du mécanisme lors des deux autres périodes de confinement. Par ailleurs, les taux bas du crédit immobilier sont une aubaine pour les candidats à l’achat, d’autant plus pour les meilleurs profils qui bénéficient des offres les plus compétitives. Pour un emprunt sur 20 ans, le quart des meilleurs dossiers profite d’un taux de prêt immobilier de seulement 0,76% en moyenne !

Les avantages d’investir dans l’immobilier de luxe

L’immobilier de luxe ne connaît pas la crise pour une autre raison : les acquéreurs et les investisseurs qui s’y intéressent disposent de moyens autrement plus conséquents et concrétisent donc plus facilement leurs transactions. Cependant, les avantages d’acquérir un bien de prestige ne s’arrêtent pas là.

Premièrement, l’immobilier de luxe améliore la qualité de vie de l’acheteur. Surtout lorsque celui-ci ne possède pas encore de patrimoine. Cela lui permet de jouir, par exemple, d’une villégiature exceptionnelle. Deuxièmement, le secteur reste plus que jamais un investissement sécurisé. Les biens de prestige correctement entretenus ont tendance à se valoriser avec le temps.

Les biens hors de Paris ont la cote

Autre conséquence de la quête de grands espaces amorcée par les acheteurs et investisseurs : l’attractivité pour Paris s’essouffle. Selon le site SeLoger, la capitale ne génère plus que 17 % des recherches début 2021. Avant la crise, elle en captait 41% ! Mais si Paris bénéficie également de la bonne santé du secteur immobilier de luxe (+23% de recherches en février 2021), cela reste en deçà du niveau national (+83%). D’ailleurs, l’offre de biens luxueux a augmenté d’environ 60% en un an.

En revanche, les autres régions françaises affichent une vitalité impressionnante. Les recherches dans l’immobilier de luxe enregistrent des hausses à trois chiffres sur la côte Atlantique, le Sud-est et le Sud-Ouest. Dans ce classement, la Charente-Maritime (+162%), la Loire-Atlantique (+144%) et le Finistère (+142%) sont en têtes des endroits les plus courus.

Edmond