Caraïbes : La tempête Elsa

Caraïbes : La tempête Elsa

La tempête Elsa a été meurtrière dans les Caraïbes. Les vents violents et d’importantes précipitations ont fait deux morts samedi en République dominicaine et une troisième victime sur l’île de Sainte-Lucie.

Sur la côte sud de la République dominicaine, un jeune homme de 15 ans a été tué par la chute d’un mur, et une femme de 75 ans est décédée dans les mêmes circonstances, selon le journal local Listin Diaro​ citant l’Institut national de médecine légale (Inacif). A Soufrière, sur l’île de Sainte-Lucie située au sud de la Martinique, une personne est également morte a indiqué samedi soir l’Agence caribéenne de gestion d’urgence des désastres (CDEMA) sans préciser les causes de son décès.

Elsa, premier ouragan de la saison rétrogradé en tempête tropicale

Elsa était devenue vendredi le premier ouragan de la saison dans l’Atlantique, quand elle avait été classée de catégorie un (sur cinq) sur l’échelle de Saffir-Simpson, avant d’être rétrogradée samedi en tempête tropicale après avoir faibli.

L’« alerte cyclonique » a été décrétée sur 11 des 15 provinces cubaines qui se préparent depuis plusieurs jours à subir des dommages. De fortes pluies étaient signalées dimanche soir par l’Insmet sur plusieurs régions de l’île, et plusieurs centaines d’habitants des régions côtières ont été évacués par précaution.

Trois personnes décédées

La tempête tropicale Elsa est passée samedi au large de la côte sud-ouest d’Haïti, se dirigeant vers la Jamaïque et l’est de Cuba, amenant avec elle vents violents et fortes précipitations.

Sur la côte sud de la République Dominicaine, un jeune homme de 15 ans a été tué dans la région de Bahoruco par la chute d’un mur, et une femme de 75 ans est décédée dans les mêmes circonstances à Bani, selon le journal local Listin Diaro citant l’Institut national de médecine légale (Inacif).

Une troisième personne est morte à Soufrière, sur l’île de Sainte-Lucie située au sud de la Martinique, a indiqué l’Agence caribéenne de gestion d’urgence des désastres (CDEMA) sans préciser les causes de son décès.

Risque de crues et coulées de boue

“Ces pluies pourraient entraîner des crues soudaines et des coulées de boues, dont certaines pourraient être importantes”, selon le NHC.

Elsa devrait ensuite passer au-dessus de Cuba, avec des conditions d’ouragan attendues sur la partie orientale de l’île. Entre dimanche et lundi, Cuba pourrait recevoir entre 15 et 25 cm d’eau, avec des risques significatifs de crues et coulées de boue, selon le NHC.

Les autorités haïtiennes avaient relevé samedi matin le niveau d’alerte en vigilance rouge, soit le maximum, pour l’ensemble du pays.

Haïti craignait de  manquer de fournitures d’urgence, comme l’eau et la nourriture, les stocks de secours ayant été utilisés pour aider les milliers de personnes déplacées par les violences entre gangs.

Cela fait un mois que des milliers d’habitants de plusieurs quartiers très pauvres de la capitale Port-au-Prince, théâtres d’affrontements entre gangs, ont été contraints de fuir leur logement.

En octobre 2016, le sud d’Haïti avait été ravagé par l’ouragan Matthew, de catégorie 4, qui avait entraîné la mort de plus de 500 personnes et causé près de 2 milliards de dollars de dégâts.

Dans le sud de la Floride, la tempête tropicale Elsa pourrait entraîner des précipitations, des inondations et de fortes rafales de vent, mais cela dépendra de son évolution pendant sa progression à travers les îles des Caraïbes, selon le NHC.

Elsa devrait atteindre l’archipel des Keys, au sud de l’Etat américain, autour de 02H00 (06H00 GMT) mardi, puis remonter en direction de Jacksonville.

Le phénomène météorologique inquiète à Surfside, où les secours s’activent dans les décombres d’un immeuble qui s’est partiellement effondré la semaine dernière, faisant au moins 24 morts et 121 disparus.

Les autorités ont choisi d’accélérer la démolition du reste du bâtiment, dont ils craignaient qu’il s’effondre à son tour, pour qu’elle soit menée à terme avant l’arrivée de la tempête.

Dans l’Etat, 2,6 millions de conducteurs devraient prendre la route pour le week-end du 4 juillet, celui de la fête de l’indépendance des Etats-Unis, selon le journal local Sun Sentinel citant l’Association américaine des automobilistes (AAA).

La Barbade touchée

Le vent a aussi provoqué des coupures d’eau et d’électricité, ainsi que « des dégâts importants sur les toits », selon le CDEMA, comme sur l’île de La Barbade où des centaines de maisons ont été endommagées. Aucun décès ni « dégât sérieux » n’a par contre pour l’instant été constaté sur la côte sud-ouest d’Haïti, la région la plus exposée, même si l’agriculture a pâti des « forts vents », a déclaré Jerry Chandler, directeur de la protection civile du pays.

Après un passage sur Cuba dimanche et lundi, la tempête devrait poursuivre sa route vers la Floride, qu’elle devrait atteindre mardi et où l’archipel des Keys a été placé en « alerte tempête tropicale ».

D’ouragan à tempête tropicale

Elsa était devenue vendredi le premier ouragan de la saison dans l’Atlantique, en étant classé en catégorie un (sur cinq) sur l’échelle de Saffir-Simpson, mais s’est depuis affaiblie, jusqu’à être rétrogradé en tempête tropicale samedi. Un « léger renforcement est possible » lors de son passage à Cuba, mais Elsa devrait continuer de « s’affaiblir progressivement » lundi et les vents soutenus les plus intenses ne devraient pas dépasser 95 km/h, selon le Centre national des ouragans (NHC) des Etats-Unis.

Des rafales mesurées à 146 km/h en Martinique

En Martinique, le vent a soufflé fort. Des rafales ont ainsi été mesurées à 146 km/h au Vauclin, 136 km/h à Fond-Denis-Cadet, 115 km/h au Robert. De fortes pluies se sont également abattues sur la Martinique avec jusqu’à 66mm relevés à Fond-Denis, dans une moindre mesure en Guadeloupe avec tout de même 40 mm à la Soufrière et jusqu’à 109 km/h côté vent à Pointe Noire Bellevue. Elsa se déplace actuellement rapidement, à près de 50 km/h, vers le sud de Cuba.

Elsa devrait ensuite passer au-dessus de Cuba, avec des conditions d’ouragan attendues sur la partie orientale de l’île. Entre dimanche et lundi, Cuba pourrait recevoir entre 15 et 25 cm d’eau, avec des risques significatifs de crues et coulées de boue, selon le NHC.

Haïti épargné

Le vent a aussi provoqué des coupures d’eau et d’électricité, ainsi que “des dégâts importants sur les toits”, comme sur l’île de La Barbade où des centaines de maisons ont été endommagées.

En Haïti, un pays particulièrement vulnérable face aux catastrophes naturelles, aucune victime ni dégât important n’a été signalé, mais plusieurs cultures ont été endommagées.

Dans le sud de la Floride, Elsa pourrait entraîner des précipitations, des inondations et de fortes rafales de vent, mais cela dépendra de son évolution pendant sa progression à travers Cuba, selon le NHC.

Elsa devrait atteindre l’archipel des Keys, au sud de l’Etat américain, mardi, puis remonter en direction de Jacksonville.

Le phénomène météorologique inquiète à Surfside, où les secours s’activent dans les décombres d’un immeuble qui s’est partiellement effondré la semaine dernière, faisant au moins 24 morts et 121 disparus. Les autorités ont choisi d’accélérer la démolition du reste du bâtiment, dont ils craignaient qu’il s’effondre à son tour, pour qu’elle soit menée à terme dans la nuit de dimanche à lundi, avant l’arrivée de la tempête.

Boris