Charente : un distributeur de billets sans banque

Charente : un distributeur de billets sans banque

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Un adage qu’a décidé d’appliquer la municipalité d’Aigre, en Charente. Privée depuis près d’un an de distributeur automatique de billets, la mairie vient d’inaugurer sa propre installation, rapportent France Bleu La Rochelle et franceinfo. Le DAB, qui a été installé dans le centre-bourg, est entièrement géré par la municipalité, sans l’aide d’une banque. Pour le transport de fonds, la commune a fait appel à la société Loomis.

« C’était indispensable. Ça va redynamiser la ville, qui a besoin de vivre, d’avoir des commerces, donc il faut des espèces ! » commente une habitante. Tout juste installé, le succès est au rendez-vous. Le maire d’Aigre Renaud Combaud en avait fait l’une de ses promesses de campagne, pointant « un besoin pour les habitants, pour les commerçants, pour les touristes ». Un mois après son installation, plus d’un millier de retraits avaient déjà été effectués, rapporte France Bleu.

Renaud Combaud avait poussé un gros coup de gueule en octobre 2020 lors de la fermeture de la dernière agence bancaire de cette commune de 1.600 habitants. « L’agence de la Caisse d’Épargne Aquitaine Poitou-Charentes (CEAPC) était la dernière banque implantée dans le centre de la commune.

Le directeur de Région Poitou de la CEAPC nous a proposé une visite dite ‘de courtoisie’ le 7 septembre, mais je n’étais pas dupe, je me doutais de ce qui allait arriver », indiquait-il à l’époque dans les colonnes du Figaro. Un courrier cosigné par les élus des 51 communes de Cœur de Charente avait alors été envoyé au président du directoire de la CEAPC, en vain.

Le nombre de distributeurs automatiques diminue depuis 5 ans

En France, le nombre de distributeurs et de points d’accès aux espèces a légèrement reculé en 2020, une diminution toutefois concentrée sur les communes les plus peuplées et les mieux équipées, selon un rapport publié vendredi par la Banque de France. « Concernant les nombres de distributeurs et de points privatifs, à fin 2020, la France métropolitaine compte 48.710 distributeurs de billets en activité, contre 50.316 un an auparavant et 52.451 fin 2018, soit une baisse de 3,2% », souligne le rapport, précisant que ce repli est inférieur à celui observé l’année précédente (-4,1%).

Dans un communiqué séparé, le ministère de l’Économie et des Finances a pour sa part salué « le maintien à un très bon niveau de l’accessibilité aux billets en France métropolitaine ». « En particulier, l’état des lieux à fin 2020 conforte le diagnostic de l’an passé selon lequel plus de 99% de la population métropolitaine âgée de 15 ans et plus résident soit dans une commune équipée d’au moins un automate, soit dans une commune située à moins de quinze minutes en voiture de la commune équipée la plus proche », ajoute Bercy.

Dans le détail, « la diminution du nombre de distributeurs automatiques de billets est concentrée sur les communes les plus peuplées et les mieux équipées. C’est la raison pour laquelle ce recul n’a qu’un impact très marginal sur les indicateurs d’accessibilité », affirme le rapport de la Banque de France. À titre d’exemple, le rapport indique que la part de la population qui se situe à moins de 10 minutes − en temps de trajet en voiture − d’un distributeur de billets est passée de 94,9% à 94,8%.

« La légère réduction du nombre de distributeurs opérée par les banques relève donc d’une rationalisation du parc d’automates et n’est pas de nature à altérer l’accès aux espèces pour la population, au vu de ces données », rassure la Banque de France. Quant au nombre de points de retrait d’espèces chez les commerçants, qui avait fortement progressé (+10,1%) fin 2019 par rapport à fin 2018, celui-ci est quasi stable à fin 2020 avec 25.145 points, contre 25.536 points fin 2019, soit un repli de 1,5%. Ces données portent sur l’année 2020, marquée par la crise sanitaire liée à la Covid-19 avec son lot de confinements, de fermetures administratives de commerces et par conséquent de moindres retraits aux distributeurs de billets.

Un distributeur en auto-gestion

La mairie d’Aigre est alors entrée en contact avec la société de transport de fonds Loomis, selon les informations de France Bleu. Leur collaboration a permis d’installer dans le centre-bourg un nouveau distributeur de billets. N’ayant pas eu besoin d’aide d’une banque, le DAB est donc en auto-gestion.

France Bleu souligne que les débuts de cette initiative sont très réussis. Plus d’un millier de retraits ont été effectués en un mois. Une bonne nouvelle pour les commerces de la ville. Renaud Combaud estime que c’est « un besoin pour les habitants, pour les commerçants, pour les touristes, et le succès est au rendez-vous. »

John CASTEL

John CASTEL

Il est étudiant en journaliste dans une école parisienne. John est spécialisé dans les informations relatives au numérique et la High-Tech. Théo permet d’apporter une information au plus près de nos lecteurs.