Covid-19 : Tests de moins de 24 h pour les non vaccinés

Covid-19 : Tests de moins de 24 h pour les non vaccinés

La France va imposer des tests du Covid-19 de moins de 24 heures à l’entrée sur son territoire en provenance du Royaume-Uni, de l’Espagne, du Portugal, de Chypre, de la Grèce et des Pays-Bas, a annoncé Matignon ce samedi.

« Un régime renforcé est mis en place pour le Royaume-Uni, avec un test exigé au départ (PCR ou antigénique) de moins de 24 h (contre 48h aujourd’hui) pour les personnes non-vaccinées », indique Matignon dans un communiqué. « Aussi, l’Espagne, le Portugal, Chypre, les Pays-Bas et la Grèce seront mis sous surveillance au sein de l’espace européen, avec un test exigé au départ de moins de 24 h pour les personnes non vaccinées (contre 72h aujourd’hui) », ajoute le texte.

La Tunisie rejoint la liste des pays « rouges »

Matignon confirme par ailleurs l’élargissement de la liste des pays « rouges » à la Tunisie, au Mozambique, à Cuba et à l’Indonésie. Ces pays rejoignent l’Afghanistan, l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bahreïn, le Bangladesh, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, l’Inde, les Maldives, la Namibie, le Népal, Oman, le Pakistan, le Paraguay, la République démocratique du Congo, la Russie, les Seychelles, le Sri Lanka, le Suriname, l’Uruguay et la Zambie. Tous les voyageurs doivent produire un motif impérieux pour se rendre dans un de ces pays.

Les contaminations au Covid-19 continuent à grimper rapidement en France, repassant vendredi au dessus de la barre des 10 000 sous l’effet du variant Delta, alors que les hospitalisations étaient toujours en légère baisse, selon les chiffres de Santé publique France.

La liste des pays « rouges » élargie (COVID-19)

Cette mesure entrera en vigueur dimanche à minuit, précise un communiqué du Premier ministre Jean Castex, précisant que le gouvernement « renforcera les contrôles en direction de l’ensemble des compagnies aériennes et maritimes chargées de faire respecter ce dispositif », et que les contrôles aléatoires aux frontières terrestres seront « accrus ».

Les services du Premier ministre confirment par ailleurs l’élargissement de la liste des pays rouges « à la Tunisie, au Mozambique, à Cuba et à l’Indonésie ». Les voyageurs non vaccinés en provenance de ces pays, devront pouvoir justifier d’un motif impérieux, présenter une preuve de test au départ, et se conformer à l’obligation de test à l’arrivée, ainsi qu’observer une quarantaine contrôlée de 10 jours une fois sur le sol français.

Pas de contraintes pour les personnes vaccinées

« Dans le même temps, et parce que les vaccins sont efficaces contre le virus, et notamment son variant Delta, les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen) seront levées à compter de ce samedi 17 juillet, quel que soit le pays de provenance », indique Matignon.

Jean Castex confirme par ailleurs que le schéma vaccinal est désormais considéré complet sept jours après l’injection d’une seconde dose, ou d’une dose pour les personnes ayant déjà contracté le virus, contre 14 jours précédemment.

Toutefois pour le vaccin monodose Janssen, le schéma demeure complet après l’injection et une période de 28 jours.

Enfin le vaccin Covishield « est désormais reconnu pour le pass sanitaire ».

COVID-19

Le vaccin Covishield reconnu pour le pass sanitaire (COVID-19)

Le texte précise par ailleurs que, du fait de l’efficacité des vaccins, « les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen) seront levées à compter de ce samedi 17 juillet, quel que soit le pays de provenance ». Il reste toutefois fortement déconseillé de voyager vers un pays rouge.

Jean Castex confirme par ailleurs que le schéma vaccinal est désormais considéré complet sept jours après l’injection d’une seconde dose, ou d’une dose pour les personnes ayant déjà contracté le virus, contre 14 jours précédemment. Toutefois pour le vaccin monodose Janssen, le schéma demeure complet après l’injection et une période de 28 jours. Enfin, le vaccin Covishield «est désormais reconnu pour le pass sanitaire».

Les contaminations au Covid-19 continuent à grimper rapidement, repassant vendredi au dessus de la barre des 10.000 sous l’effet du variant Delta, alors que les hospitalisations étaient toujours en légère baisse, selon les chiffres de Santé publique France.

Un schéma vaccinel complet raccourci (COVID-19)

Jean Castex confirme par ailleurs que le schéma vaccinal est désormais considéré complet sept jours après l’injection d’une seconde dose, ou d’une dose pour les personnes ayant déjà contracté le virus, contre 14 jours précédemment. Toutefois pour le vaccin monodose Janssen, le schéma demeure complet après l’injection et une période de 28 jours. Enfin le vaccin Covishield “est désormais reconnu pour le pass sanitaire”.

Les contaminations au Covid-19 continuent à grimper rapidement, repassant vendredi au-dessus de la barre des 10 000 sous l’effet du variant Delta, alors que les hospitalisations étaient toujours en légère baisse, selon les chiffres de Santé publique France.

Boris