Demande d’un prêt hypothécaire français : Guide étape par étape

Demande d’un prêt hypothécaire français : Guide étape par étape

Si vous êtes prêt à commencer votre recherche de logement, il est temps de commencer à préparer votre demande de prêt hypothécaire. Voici ce que vous devez savoir pour demander un prêt hypothécaire français.

Première étape : mettre de l’ordre dans vos finances

La demande d’un prêt hypothécaire français est un processus relativement simple. Cependant, les prêteurs français sont notoirement peu enclins à prendre des risques et les critères d’accès aux prêts hypothécaires peuvent être stricts, en particulier pour les acheteurs étrangers. La preuve d’une situation financière solide, stable et durable figure toujours en tête de liste, et il n’est jamais trop tôt pour commencer à mettre de l’ordre dans vos finances.

Le candidat idéal pour un prêt hypothécaire français a un revenu mensuel net au moins trois fois supérieur à ses engagements financiers, des dettes minimales et un certain degré de liquidité. Si ce n’est pas votre cas, c’est le moment de commencer à faire quelques changements.

Consolidez ou remboursez les petites dettes ou les paiements mensuels non essentiels, cessez d’utiliser votre découvert, mettez en place un plan d’épargne mensuel ou envisagez d’encaisser de petits actifs. Si vous pouvez faire preuve de stabilité et de frugalité financières, d’une capacité d’épargne et d’un filet de sécurité financier, tous ces éléments vous seront utiles.

Enfin, mettez-vous en pole position en préparant vos documents administratifs, notamment vos relevés bancaires, de pension et d’investissement (voir l’étape cinq pour une liste plus complète).

Deuxième étape : faites vos devoirs

Deux options s’offrent à vous pour demander un prêt hypothécaire français. Vous pouvez vous adresser directement aux banques françaises ou faire appel aux services d’un courtier en prêts hypothécaires français indépendant. Le recours à un courtier en hypothèques peut être bénéfique, surtout si votre situation diffère de ce que les banques françaises considèrent comme la « norme » (résident hors de l’UE ou indépendant, par exemple). Un courtier indépendant pourra vous faire gagner beaucoup de temps dans vos recherches sur le marché et dans la recherche de la meilleure offre pour vous. Il peut également vous conseiller sur la demande elle-même, afin de vous garantir les meilleures chances d’être accepté.

Commencez par déterminer le type de prêt hypothécaire que vous recherchez – nos guides sur les types de prêts hypothécaires français et les taux hypothécaires français constituent un bon point de départ – puis dressez une liste des prêteurs hypothécaires potentiels en France. Il est toujours utile de consulter plusieurs prêteurs hypothécaires pour voir lesquels vous offriront les meilleurs taux.

Troisième étape : Obtenir un accord de principe (AIP)

Vous ne pouvez demander un prêt hypothécaire français que lorsque vous avez signé le compromis de vente et que l’achat de votre propriété est en cours. Toutefois, vous pouvez obtenir à l’avance un accord de principe (AIP) auprès des prêteurs hypothécaires. Les avantages de cette démarche sont doubles. Vous aurez une idée du montant que vous pourrez emprunter et vous aurez la certitude que vous disposez des fonds nécessaires pour réaliser l’achat. Vous montrerez également aux vendeurs que vous êtes sérieux dans votre recherche et vous augmenterez vos chances de voir une offre acceptée une fois que vous aurez trouvé la bonne.

Quatrième étape : Signez le Compromis de Vente

Une fois que votre offre a été acceptée sur votre propriété française et que vous avez signé le Compromis de Vente, vous pouvez déposer votre demande de prêt hypothécaire. Le compromis de vente est un document juridiquement contraignant. Il est donc judicieux de demander au notaire d’ajouter une « clause suspensive » (clause conditionnelle) au contrat. Cela signifie que si votre demande de prêt hypothécaire n’aboutit pas, vous pourrez mettre fin à l’achat sans perdre votre dépôt.

Sachez que certains vendeurs peuvent être plus réticents à signer un compromis de vente avec une clause suspensive, surtout s’il y a concurrence avec un autre acheteur qui est heureux de s’engager sans cette exigence. Si vous avez suivi nos conseils et obtenu un AIP, cela suffit souvent à les rassurer.

Cinquième étape : Demandez votre prêt hypothécaire français

Vous avez probablement entendu les rumeurs sur l’amour des Français pour la paperasse et c’est certainement le cas lorsqu’il s’agit de demandes de prêt hypothécaire ! Attendez-vous à devoir présenter au moins les documents suivants :

Votre ou vos passeports, votre certificat de mariage (le cas échéant) et un justificatif de domicile.
Une preuve de vos revenus (pour les emprunteurs indépendants ou les propriétaires d'entreprise, il s'agit des finances vérifiées des trois dernières années) et une preuve de tout revenu supplémentaire provenant de pensions, de dividendes, de revenus locatifs, etc.
Relevés bancaires des trois derniers mois pour tous les comptes que vous détenez, y compris les comptes professionnels, personnels et d'épargne.
Déclarations fiscales des trois dernières années.
Contrat de travail ou attestation du comptable (indépendants ou propriétaires d'entreprise).
Copies des contrats de location ou d'hypothèque en cours.
Un formulaire d'état des biens.
Le Compromis de Vente.
Un certificat ou une proposition d'assurance-vie.

En fonction de votre situation personnelle, il peut vous être demandé de fournir des documents supplémentaires. Les banques françaises sont très rigoureuses dans leurs analyses, ne vous attendez donc pas à pouvoir cacher quoi que ce soit ou à vous en sortir avec une explication verbale. S’il y a des paiements ou des dépenses non comptabilisés dans vos comptes, attendez-vous à ce qu’on vous demande des preuves !

Sixième étape : Recevez votre offre de prêt hypothécaire

Les prêts hypothécaires français peuvent prendre de 12 à 14 semaines entre la demande initiale et le déblocage des fonds. Une fois que votre offre de prêt hypothécaire a été émise, vous pouvez confirmer les taux et conditions exacts de l’offre et vous disposez d’un délai de réflexion de 11 jours. Cette période est obligatoire, donc même si vous êtes prêt à signer, vous devrez attendre 11 jours (si vous essayez de renvoyer l’offre trop tôt, elle devra être réémise, soyez donc patient !)

Après ces 11 jours, vous pourrez renvoyer votre offre complétée et signée.

Septième étape : Terminez l’achat de votre propriété

Une fois la procédure de prêt terminée, votre notaire pourra demander les fonds à votre prêteur, après quoi l’achat de la propriété pourra être finalisé. Vous serez invité à signer l’Acte de Vente, le contrat de vente final avec votre notaire, après quoi vous deviendrez officiellement un propriétaire français.

Guy ERWAN

Guy ERWAN

Guy est un bénévole qui n’a pas d’expérience en matière de journalisme, mais il a une grande envie d’apprendre. Il nous apporte son dynamisme et son expérience dans le monde associatif. Guy est originaire de Nantes et aime partager son amour de cette belle région.
%d blogueurs aiment cette page :