Site icon Les actualités en direct

Des cas de dengue causé par le moustique-tigre

Un cas de dengue a été détecté la semaine dernière dans la commune d’Alfortville, dans le Val-de-Marne. La maladie est transmise par le moustique tigre. La municipalité et l’Agence Régionale de Santé ont immédiatement réagi avec une démoustication. La dengue présente en Île-de-France. Un cas a été détecté la semaine dernière dans la commune d’Alfortville, située dans le Val-de-Marne. La maladie provoque une forte fièvre souvent accompagnée de maux de tête, et de douleurs articulaires et surtout, elle est transmise par le moustique tigre. La municipalité et l’ARS ont immédiatement réagi en organisant une démoustication.

Pendant trois heures cette nuit, les équipes d’une société spécialisée ont pulvérisé les rues du nord de la ville. Alors le produit n’est pas toxique évidemment, ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’une démoustication est faite dans une commune. Il s’agit en fait d’un insecticide, celui présent dans les anti-moustiques de prise électrique, mais en concentration plus faible.

Description du moustique-tigre

Le moustique-tigre est une espèce d’insectes diptères de la famille des Culicidae, originaire d’Asie du sud-est. C’est l’une des cent espèces les plus invasives au monde, étant actuellement présente dans 100 pays sur les cinq continents.

Ce moustique est un moustique noir avec des marques argentées, d’une taille de 5 mm environ. Ce moustique-tigre se reconnait par la présence d’une ligne longitudinale d’écailles blanches en position centrale sur son thorax noir, visible à l’œil nu.

Il doit son nom à ses rayures qu’il porte sur ses pattes (anneaux blancs à la base des tarsomères) et qu’il partage avec les espèces du même sous genre Aedes (Stegomyia).

« La procédure habituelle »

Cette opération fait suite à la découverte d’un cas de dengue chez un habitant d’Alfortville. Ce mardi 21 septembre, le nord de la commune a donc été la cible d’une chasse au moustique orchestrée par l’ARS (Agence régionale de santé) Ile-de-France. « Suite à la détection de moustique tigre un produit anti-moustique va être dispersé ce mardi 21 septembre entre 3 heures et 6 heures du matin dans la zone concernée, au nord d’Alfortville. Il s’agit d’une procédure habituelle. Le produit utilisé est le même que celui présent dans les anti-moustiques de prise électrique, mais en concentration plus faible », explique la Ville d’Alfortville.

Rentrer les animaux et les jouets

Pour Alfortville, les axes concernés par la démoustication sont « les rues Simone-de-Beauvoir et Félix-Eboué », annonce Luc Carvounas (PS), le maire. Une société spécialisée pulvérisera un insecticide dans la rue et les espaces extérieurs privatifs.

De quoi susciter sur les réseaux sociaux, nombre d’interrogations, comme cette habitante inquiète pour ses quatre chats : « Ce serait bien de les laisser enfermer ce jour-là j’imagine ».

En effet, le produit diffusé pouvant provoquer une gêne respiratoire et des irritations, notamment chez les personnes sensibles ou allergiques, les riverains devront garder leurs fenêtres fermées, rentrer les animaux, les jouets, les objets laissés dehors et attendre trois jours avant de consommer les fruits et légumes de leur potager.

« Le square attenant sera également fermé au public », précise Luc Carvounas. Sa ville est officiellement colonisée par le moustique-tigre depuis 2019, « au même titre que plusieurs communes limitrophes », rappelle l’ARS.

L’insecte est redouté par les autorités sanitaires car il peut transmettre des maladies graves comme la dengue, donc, mais aussi le chikungunya ou le Zika. La plupart du temps, les cas recensés sont importés, c’est-à-dire qu’ils ont été contractés par des voyageurs dans les zones où ces maladies sont répandues (Caraïbes, La Réunion, Asie, Amérique Latine…).

Il est recommandé de fermer les fenêtres

L’opération de démoustication se tiendra ce mardi entre 3 heures et 6 heures du matin via la pulvérisation d’un produit insecticide à base de pyréthrinoïdes ou de pyréthrines naturelles. Les autorités recommandent néanmoins aux habitants de garder leurs fenêtres fermées et de rentrer ou couvrir tous les objets pouvant être utilisés par enfants ou animaux de compagnie. Il est interdit de s’approcher de l’appareil de pulvérisation et est recommandé de patienter trois jours avant la consommation des fruits et légumes du jardin.

Quitter la version mobile