Des dizaines de fonctionnaires de Hong Kong en quarantaine après une fête d’anniversaire

Des dizaines de fonctionnaires de Hong Kong en quarantaine après une fête d’anniversaire

Le chef de l’exécutif se dit « profondément déçu » que les bureaucrates aient ignoré les conseils du gouvernement.

Des dizaines de hauts fonctionnaires et de législateurs de Hong Kong ont été placés en quarantaine pendant 21 jours après avoir assisté à une fête d’anniversaire, malgré l’alerte à la pandémie lancée par le gouvernement.

Un cluster géant de la COVID-19

Cet incident embarrassant s’est produit alors que la nouvelle assemblée législative de la ville, réservée aux patriotes, doit tenir sa première réunion la semaine prochaine. Des inquiétudes ont été soulevées ces dernières semaines après qu’un certain nombre de cas d’Omicron ont été identifiés à Hong Kong. Les responsables de la santé disent qu’ils ne peuvent pas exclure l’existence de groupes de cas cachés dans la communauté.

La chef de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré qu’elle était « profondément déçue » que ses fonctionnaires aient ignoré le conseil du gouvernement d’éviter les grands rassemblements en pleine épidémie d’Omicron.

La fête, qui s’est déroulée dans un restaurant de tapas espagnol plus tôt dans la semaine, avait pour but de célébrer le 53e anniversaire de Witman Hung Wai-man, un délégué local à la plus haute assemblée législative nationale de Chine. L’homme politique bien placé a invité une longue liste de membres de l’establishment politique de la ville, allant du secrétaire aux affaires intérieures au chef de la sécurité.

Au moins 19 membres du conseil législatif de 90 sièges, qui ont prêté serment cette semaine, figuraient également parmi les 170 participants. L’un de ces législateurs, Junius Ho, s’est rendu à Shenzhen deux jours après la fête et y a rencontré un haut responsable de Pékin.

Un combat long contra la COVID

« Je suis très déçue, car ce travail de lutte contre la pandémie dure depuis si longtemps, beaucoup d’entre nous ont travaillé si dur pour lutter contre la pandémie, donc en tant que principaux responsables de l’administration, nous devrions montrer l’exemple et nous abstenir de prendre part à des événements privés », a déclaré Lam jeudi.

Mme Lam a tenté de distancier son administration de l’incident. Elle a déclaré que les fonctionnaires n’avaient pas respecté les règles en participant à « un événement clairement privé, et non à une fonction requise par le devoir public ».

Vendredi, l’un des fonctionnaires concernés, Au Ka-wang, directeur de l’immigration de la ville, a présenté ses excuses au public et a déclaré qu’il avait « réfléchi à cet incident et qu’il serait plus vigilant à l’avenir ». L’année dernière, Au a été condamné à une amende pour avoir enfreint les règles de distanciation sociale lors d’un dîner hotpot.

Selon les critiques, cet incident risque d’entamer davantage la confiance du public dans l’administration de Lam, qui est déjà au plus bas depuis les manifestations de masse de 2019. Un récent sondage a montré que moins d’un quart des personnes interrogées à Hong Kong approuvaient les performances du gouvernement.

Quelques jours avant l’incident, Lam a convoqué les hauts responsables des compagnies aériennes Cathay Pacific et a déclaré qu’ils devaient assumer la responsabilité de la violation des règles d’auto-isolement par leur personnel navigant, même s' »ils ne connaissent peut-être pas tous les faits et gestes de leurs employés ».

Guy ERWAN

Guy est un bénévole qui n’a pas d’expérience en matière de journalisme, mais il a une grande envie d’apprendre. Il nous apporte son dynamisme et son expérience dans le monde associatif. Guy est originaire de Nantes et aime partager son amour de cette belle région.