Facebook et Ray-Ban : les lunettes intelligentes

Facebook et Ray-Ban : les lunettes intelligentes

On sait Facebook et Mark Zuckerberg très ambitieux quand il s’agit de la réalité augmentée ou virtuelle. La firme finance et subventionne très largement son aventure Oculus Quest pour dominer le marché de la réalité virtuelle, et on sait que Facebook s’intéresse de près à l’idée de lunettes connectées. Aujourd’hui, c’est par l’intermédiaire de Mark Zuckerberg que Facebook vient confirmer ses projets.

Ainsi lors de la présentation des résultats du deuxième trimestre de Facebook, son PDG Mark Zuckerberg a annoncé le prochain lancement de “lunettes intelligentes” en partenariat avec Ray-Ban. Peu d’informations ont encore été communiquées pour ces lunettes qui devraient débarquer dès cette année.

De simples lunettes connectées ?

Pendant les derniers résultats financiers de Facebook, le patron de la firme a annoncé que le prochain produit prévu était une paire de lunettes Ray-Ban : « les lunettes ont un design emblématique et vous permettent de faire des choses très intéressantes ».

Il ne faut toutefois pas s’imaginer les lunettes du futur pour tout de suite. D’après Mashable qui a pu interroger un responsable de Facebook, les lunettes développées avec Luxottica (la firme qui détient Ray-Ban) devraient encore demander un smartphone pour fonctionner. Les lunettes ne devraient ainsi pas intégrer d’écran du tout à la manière des lunettes Spectacles de Snapchat.

Facebook aurait donc deux projets différents. Project Orion d’une part, qui devrait donner ces lunettes prévues avant la fin de l’année et teasé par Mark Zuckerberg. Project Aria d’autre part, qui correspond à de véritables lunettes AR, plutôt semblable à ce qu’on put proposer Microsoft Hololens ou Google Glass.

Un design conventionnel, mais des fonctions « avancées »

L’officialisation vient ainsi du P.-D.G de Facebook, Mark Zuckerberg, qui a confirmé la collaboration à venir lors de sa conférence téléphonique sur les résultats financiers du deuxième trimestre : « Si l’on regarde vers l’avenir, la prochaine sortie de produit sera le lancement de nos premières lunettes intelligentes de Ray-Ban en partenariat avec EssilorLuxottica » a-t-il déclaré.

Malheureusement, nous ne disposons pas d’informations précises sur le calendrier de sortie, mais nous savons que l’appareil ressemblera à des lunettes ordinaires. Zuckerberg a ajouté que « les lunettes ont leur forme emblématique et vous permettent de faire des choses très intéressantes ». On pense donc à des modèles avec le design des célèbres Wayfarer ou Aviator.

Reste à savoir ce qu’il entend par des « choses très intéressantes ». Rappelons que l’année dernière, Facebook avait confirmé à The Verge que « l’appareil ne sera pas classé comme un appareil de réalité augmentée ». On sait également qu’il n’y a pas d’écran intégré de quelque nature que ce soit.

Les lunettes intelligentes ne fonctionneront pas sans votre smartphone

Dans une déclaration à Mashable, un porte-parole de Facebook a donné un aperçu du fonctionnement de ces lunettes intelligentes. « Lorsque nous parlons de lunettes de réalité augmentée, nous imaginons des appareils dotés d’un écran intégré pour fournir une superposition numérique. Les lunettes intelligentes – ce que nous construisons avec Luxottica – s’appuieront sur un écran externe (par exemple, un téléphone), mais vous permettront de mieux vivre l’instant présent ».

Les lunettes ne seront donc pas autonomes, et auront bien besoin d’un smartphone pour fonctionner. Pourtant, Facebook avait à l’origine déclaré vouloir créer un appareil qui pouvait remplacer les téléphones actuels. Comme les Spectacles et les Echo Frames, les lunettes intelligentes Ray-Ban de Facebook vous permettront donc de rester connecté sans vous distraire de votre environnement.

Il faudra attendre encore plusieurs années avant de voir des lunettes connectées remplacer complètement nos smartphones. Lors de la conférence VivaTech à Paris en juin dernier, Zuckerberg nous donnait un aperçu de la vision de Facebook pour l’avenir du numérique : « Vous savez qu’à l’avenir, n’importe quel média, n’importe quel art, n’importe quel écran pour n’importe quel téléviseur n’aura plus besoin d’exister physiquement. Il peut simplement s’agir d’une application que vos lunettes projettent sur le mur ». Le PDG de Facebook compte donc bien faire des lunettes de réalité augmentée l’avenir de plusieurs de nos appareils que nous utilisons au quotidien. Du côté d’Apple, on sait que des Apple Glasses arriveront également dans quelques années.

Un premier essai pour préparer l’avenir des lunettes intelligentes ?

Si ces lunettes connectées ne sont pas considérées comme des lunettes de réalité augmentée, elles font tout de même partie du Facebook Reality Labs (FRL), le service de recherche et de développement de la société pour les technologies de réalité augmentée.

Il y a donc de fortes chances pour que les données et les commentaires recueillis par ces lunettes puissent être utilisés pour le projet Aria, de véritables lunettes de réalité augmentée que la société expérimente actuellement.

Selon les rumeurs, les lunettes issues de la collaboration avec Ray Ban pourraient être similaires aux lunettes Spectacles de Snapchat , avec une caméra embarquée. En janvier, le lancement de ces lunettes était anticipé pour le courant de l’année.

Transformer Facebook en « metavers »

Oubliez la 5G ou la blockchain, le métavers est le nouveau mot à la mode pour les firmes high tech. Pour être cool parmi les milliardaires en 2021, il faut soit vouloir envoyer une fusée phallique dans l’espace, soit vouloir créer un univers virtuel alternatif. Zuckerberg a choisi la deuxième éventualité et veut transformer Facebook en un espace vivant et partagé en VR et en AR.

Vous ne savez pas ce qu’est un métavers ? C’est le nouveau nom donné à des succès comme Roblox ou Fortnite qui ont su créer des espaces virtuels où se réunissent les gens en dehors d’un jeu à proprement parler. Le concert de Travis Scott sur Fortnite est une bonne manifestation de ce « metavers ».

Pour Facebook l’objectif est de créer cet univers qui serait peuplé de ses utilisateurs, mais aussi bien sûr de ses annonceurs qui pourront y afficher de la publicité. Pour cela, les utilisateurs auront besoin d’appareils et les lunettes formeront la première pierre de l’édifice. Attendez-vous à un tarif très compétitif, pour en écouler le plus possible aux millions d’utilisateurs Facebook.

Autres thèmes :

edu.corsica

Boris NAULLEAU

Il est un ancien journaliste de presse nationale. Il est spécialisé dans les articles d’actualités locales. Boris NAULLEAU est un expert des questions relatives aux collectivités.