Incendie à Narbonne, le feu est sous contrôle

Incendie à Narbonne, le feu est sous contrôle

L’incendie de forêt qui s’est déclaré samedi 3 juillet à quelques kilomètres de Narbonne a été contenu et ne progresse plus, après avoir détruit près de 300 hectares, a annoncé dimanche 4 juillet le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis).

Les quelque 140 personnes évacuées samedi d’un camping, ainsi qu’une trentaine de personnes évacuées de leurs habitations respectives, ont pu regagner leur lieu de vie, a précisé de son côté la préfecture de l’Aude.

D’importants moyens ont été déployés pour lutter contre le feu. Deux cents pompiers restaient mobilisés dimanche matin pour tenter d’éviter toute reprise de cet incendie « de pinède et de garrigue » dans le massif de la Clape, entre Gruissan et Narbonne-Plage.

Premier incendie de l’été

Les flammes se sont propagées jusqu’à la côte, non loin des plages de Gruissan. Plus de 250 hectares sont partis en fumée. Un hélicoptère, six Canadairs et plus de 500 pompiers ont été mobilisés. Son extinction devrait durer plusieurs jours à cause des conditions sèches, favorables aux flammes. Aucune maison n’a pour le moment été touchée. “L’inquiétude des pompiers c’est que demain le vent se lève de nouveau et qu’ici la végétation est extrêmement sèche, il n’a pas plu depuis plus d’un mois”, explique la journaliste Alexandra Lay en direct pour le 20 Heures de France 2.

Les pompiers craignent une reprise du vent

Environ 400 sapeurs pompiers avaient été mobilisés sur le terrain samedi. Les pompiers audois avaient reçu le renfort de collègues de plusieurs départements proches.

Des moyens aériens avaient également été déployés, à savoir 9 avions (6 Canadair et 3 Dash) et deux hélicoptères qui ont cessé d’intervenir à la tombée de la nuit. Un hélicoptère a effectué une mission de reconnaissance dimanche matin, mais les avions n’avaient pas été réutilisés pour l’instant, a précisé le Codis.

Des averses ont facilité le travail des pompiers, qui craignent toutefois qu’une reprise prévue du vent dimanche après-midi leur soit défavorable.

Dans un tweet, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a exprimé son « soutien aux soldats du feu, aux personnels de la sécurité civile et aux habitants ».

300 ha brûlés

220 sapeurs-pompiers restent mobilisés sur le terrain ce dimanche matin. Ils vont traiter les lisières pour éviter une reprise du sinistre. Au plus fort du feu, 480 pompiers ont lutté contre les flammes. Les pompiers de l’Aude ont reçu des renforts de leurs collègues des Pyrénées-Orientales, de l’Hérault, de Haute-Garonne, de l’Ariège, du Tarn et des Bouches-du-Rhône.

Le commandant Frédéric Portet est le porte-parole de la Fédération des sapeurs-pompiers de France, a expliqué sur BFMTV : “Il y a encore des points actifs qui sont chauds, qui nécessitent toute note vigilance et notre attention, pour éviter que ces points chauds puissent à nouveau, avec la force du vent, rejoindre des zones non-brûlées et que nous ayons de nouveaux départs de feu”. La surveillance des pompiers va se poursuivre pendant plusieurs jours.

D’importants moyens aériens ont été mobilisés samedi pour lutter contre le feu qui gagnait du terrain entre le massif de la Clape et Gruissan : six Canadair, 3 Dash (avions bombardiers d’eau) et deux hélicoptères. Ils ont réalisé plus de 400 largages sur les massifs en feu; d’après le porte-parole de la Sécurité civile. Un hélicoptère a effectué une mission de reconnaissance ce dimanche matin, mais les avions n’ont pas été réutilisés pour l’instant.

Dans leur lutte contre le feu, les pompiers ont pu compter sur le retour des précipitations dans la nuit. Une pluie qui a été la bienvenue alors que la météo prévoit que la tramontane se lève ce dimanche après-midi. Elle pourrait souffler à 50/60 km/h. Le vent qui a changé plusieurs fois de direction a néanmoins compliqué la tâche des pompiers toute la journée de samedi.

170 évacuations, pas de blessés

Les 170 personnes évacuées ont toutes pu regagner leur lieu de vacances ou leur domicile en fin de soirée samedi. En cours de journée, 140 occupants d’un camping et une trentaine de riverains avaient dû partir précipitamment par mesure de sécurité. Les maisons, mobil-homes et tentes ont pu être préservées par les flammes.

Le Sdis de l’Aude précise dans un tweet que l’action des pompiers a permis de sauver 800 hectares de la proie des flammes. Ce dimanche matin, le passage du feu laisse des paysages noircis d’où s’échappent encore des fumées. “D’importants moyens resteront mobilisés tout le week-end”, indique la préfecture de l’Aude sur son compte Twitter.

Aucun blessé n’est à déplorer à la suite de cet incendie. Un pompier s’est toutefois blessé à la cheville, selon le sous-préfet de Narbonne Rémi Recio.

Une enquête sur l’origine du feu

La gendarmerie a ouvert une enquête pour déterminer l’origine du feu qui est parti du massif de la Clape, samedi, peu avant midi. L’origine du sinistre n’est pas encore connue.

C’est le premier gros incendie de l’été dans le Sud de la France.

John CASTEL

Il est étudiant en journaliste dans une école parisienne. John est spécialisé dans les informations relatives au numérique et la High-Tech. Théo permet d’apporter une information au plus près de nos lecteurs.