La fête de la musique à Nantes

La fête de la musique à Nantes

Chaque année le 21 juin, c’est la même rengaine. Des concerts de rue ou dans les bars incitent à faire la fête durant cette nuit qui tombe généralement le jour du solstice d’été.

Si c’est Jack Lang, alors ministre de la Culture, qui lança la première édition de la fête de la musique en France en 1982, il faut remonter à l’année 1976 pour connaître la véritable histoire de la fête de la musique.

Quelle est l’origine de la fête de la musique ?

Joël Cohen, musicien américain, travaille alors pour la chaîne musicale France Musique. Pour célébrer le solstice d’hiver et le solstice d’été, il propose une programmation musicale spéciale diffusée durant toute la nuit et qu’il baptisera les « Saturnales de la Musique ». La première édition a lieu le 21 juin 1976.

Quelques années plus tard, le 10 juin 1981, la « Fête de la Musique et de la Jeunesse » est organisée pour célébrer l’élection de François Mitterrand. Un concert gratuit place de la République à Paris réuni environ 100 000 personnes.

Jack Lang et Maurice Fleuret – ancien directeur de la musique et de la danse du ministère – s’inspirent de cet évènement festif et des « Saturnales de la Musique » de Joël Cohen pour créer la fête de la Musique dont le titre était initialement « Faites de la musique ! » afin d’inciter les amateurs à se produire en France. Et ça marche ! Le 21 juin 1982, jour de la première fête de la musique officielle, les musiciens envahissent les bars, les parcs, les rues pour le plus grand bonheur des citoyens.

Reprise dans plus de 110 pays à travers le monde, la fête de la musique est aujourd’hui célébrée dans plus de 350 villes et 120 pays.

Pourquoi la fête de la musique a lieu le 21 juin ?

Jour du solstice d’été, le 21 juin est la nuit la plus courte de l’année dans l’hémisphère nord. Un jour symbolique qui signe le début des beaux jours et un tempo qui incite à faire la fête jusqu’à l’aube.

Une musique accessible à tous

Cette année, la date de la fête de la musique correspond aussi à la levée des restrictions sanitaires liées à la pandémie de coronavirus. Dans toute la France, des concerts sont organisés.

Durant la soirée et une partie de la nuit, les musiciens amateurs joueront aux côtés des musiciens professionnels, offrant l’accès à une musique diversifiée et de toutes origines.

C’est « une révolution dans le domaine de la musique, qui tend à faire se rencontrer toutes les musiques – sans hiérarchie de genre ni d’origine – dans une commune recherche de ce Maurice Fleuret appelait ‘une libération sonore, une ivresse, un vertige qui sont plus authentiques, plus intimes, plus éloquents que l’art' », raconte le site officiel de la fête de la musique.

Pour aller plus loin : Nantes

Les Festivités

La Fête de la Musique a pour vocation de promouvoir la musique de deux façons. Sous le slogan homophone à son nom, « Faites de la musique ! », elle encourage les musiciens amateurs à se produire bénévolement dans les rues et espaces publics. Grâce à l’organisation de nombreux concerts gratuits, d’amateurs mais aussi de professionnels, elle permet à un public large d’accéder à des musiques de toutes sortes et origines (musique classique, jazz, rock, world music, musique traditionnelle, etc.) et même celles chantées dans toutes les langues.

De nombreux établissements sont autorisés à rester ouverts plus longtemps ce soir-là pour accueillir le public, et de nombreuses rues sont fermées à la circulation dans les grandes villes pour laisser la place aux scènes organisées ou improvisées et aux spectateurs qui déambulent d’un spectacle à l’autre. Toutefois, ce n’est pas le cas partout où les scènes sont alors montées dans des espaces mieux délimités tels que des parcs et espaces sportifs, mais aussi des salles de spectacles avec des entrées exceptionnellement gratuites ce jour-là. À côté des spectacles gratuits et concerts amateurs de rue, des concerts de jazz peuvent aussi être parfois organisés pour des artistes confirmés mais ne peuvent prétendre à l’appellation « Fête de la Musique ».

Fête de la musique à Nantes

L’événement avait été entièrement interdit en 2020, mais, cette année, le gouvernement autorise la manifestation sous certaines conditions. À Nantes, la Ville organise « une Fête de la musique revisitée », avec une programmation dans cinq lieux publics en extérieur, entre 18 h et 22 h (jauges limitées).

Au choix : musiques actuelles au parc de la Boucardière (Chantenay), musique classique au jardin Bréchoir (Toutes aides), rock et rap à la caserne Mellinet (Saint-Donatien), prodiges du conservatoire au square du Lait-de-Mai (Madeleine champ de Mars), ou concert de cuivres dans la cour du Château des ducs.

Il y aura des concerts dans la rue : faux

En dehors de ces cinq lieux, il ne devrait pas y avoir de concerts improvisés, interdits par la préfecture pour éviter les rassemblements de plus de dix personnes sur la voie publique. Les consignes gouvernementales sont strictes : interdiction des « rassemblements festifs à caractère musical » (un comble, pour la Fête de la musique !), du transport de matériel de son, d’utilisation d’artifices et de consommation d’alcool dans l’espace public.

Il y aura des musiciens dans les bars : vrai

Le gouvernement avait commencé par dire non, mais a finalement assoupli les règles. Les animations musicales à l’intérieur des bars et restaurants sont finalement permises, « tant que les établissements respectent les jauges, et en veillant à ce qu’ils ne se traduisent pas par des attroupements aux abords des établissements », avertit la préfecture.

On peut déambuler dans les rues : vrai et faux

Les bars sont rouverts et les citoyens déconfinés : les rues de Nantes devraient être animées ! Attention cependant, certains endroits auront des restrictions d’accès, notamment l’île de Nantes (boulevard des Antilles et quai Wilson) sujette à des interdictions de regroupement à proximité des quais.

Une mesure de prévention de la préfecture, deux ans après le drame du jeune Steve Maia Caniço qui s’était noyé dans la Loire, le 21 juin 2019, après une intervention controversée de la police. On peut s’attendre à une forte présence policière sur les quais pour faire respecter cet arrêté préfectoral, d’autant plus après les tensions du week-end lors d’un rassemblement hommage, à Redon (Ille-et-Villaine).

Il n’y aura pas de couvre-feu : vrai

Le gouvernement a levé le couvre-feu dimanche 20 juin au matin. Il sera donc possible de faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Toutefois, les précautions sanitaires restent de mise : le port du masque, plus obligatoire dehors, est toujours imposé dans les lieux clos et lors de rassemblements dans les lieux publics (notamment les cinq concerts nantais), qui auront, par ailleurs, des jauges maximales de 180 à 500 personnes.

Guy ERWAN

Guy ERWAN

Guy est un bénévole qui n’a pas d’expérience en matière de journalisme, mais il a une grande envie d’apprendre. Il nous apporte son dynamisme et son expérience dans le monde associatif. Guy est originaire de Nantes et aime partager son amour de cette belle région.
%d blogueurs aiment cette page :