L’atterrisseur Mars InSight de la NASA est l’un de ces personnages qui en fait plus à 9 heures du matin que la plupart des gens en font toute la semaine. Il a fait de nombreuses découvertes au cours de ses quatre années d’existence, dépassant de loin sa date d’expiration initiale de deux années terrestres.

Mais les vacances de printemps dans l’espace devaient bien finir par se terminer, car la NASA a annoncé qu’InSight devrait probablement se taire bientôt. Les tempêtes de poussière régionales et les baisses de puissance en sont les principaux responsables. Cela mettrait à mal n’importe lequel d’entre nous.

« La production d’énergie du vaisseau spatial continue de décliner à mesure que la poussière soufflée par le vent sur ses panneaux solaires s’épaissit, de sorte que l’équipe a pris des mesures pour continuer aussi longtemps que possible avec ce qui reste d’énergie », a écrit la NASA dans un communiqué. « La fin est attendue dans les prochaines semaines ».

Comme Spock, InSight ne disparaîtra jamais tant que nous nous souviendrons de lui, ce qui est plutôt facile compte tenu de la masse de données et de réalisations précieuses qu’il a à son actif.

Le petit bonhomme a détecté plus de 1 300 tremblements de terre, a écouté (probablement nerveusement) les météores qui ont touché la surface et a donné à la NASA un aperçu extraordinaire des couches intérieures de Mars, ce qui a permis de comprendre comment se forment les mondes rocheux comme la Terre, Mars et la Lune.

« Enfin, nous pouvons voir Mars comme une planète avec des couches, avec différentes épaisseurs, compositions », a déclaré Bruce Banerdt du Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud. « Nous commençons vraiment à déchiffrer les détails. Maintenant, ce n’est plus seulement une énigme, c’est en fait une planète vivante, qui respire. »

Tout cela est bien plus que ce qu’aucun d’entre nous ne pourrait faire si on nous déposait sur Mars.

Il n’y aura pas de mission héroïque dirigée par Bruce Willis pour tenter de sauver l’atterrisseur, et la NASA a déclaré que la mission sera déclarée terminée lorsque InSight manquera deux sessions de communication consécutives. C’est comme l’absence de réponse à des textos après un rendez-vous galant : une absence peut être un accident, deux signifient que la mission est terminée.

Mais il y a une petite lueur d’espoir de la part de ce satané vent qui cause des problèmes :

« Bien qu’un événement permettant de sauver la mission – une forte rafale de vent, par exemple, qui nettoie les panneaux – ne soit pas hors de question, il est considéré comme peu probable », écrit la NASA.

Donc vous me dites qu’il y a une chance.