Des règles strictes levées dans la majeure partie du pays après trois semaines alors que le nombre de cas chute

L’Autriche a mis fin aux restrictions de verrouillage pour les personnes vaccinées dans la majeure partie du pays, trois semaines après avoir réimposé des règles strictes pour lutter contre une vague croissante d’infections à coronavirus.

Les règles, qui varient selon les régions du pays, permettent en grande partie la réouverture des théâtres, musées et autres lieux culturels et de divertissement le dimanche. Les magasins suivront lundi.

Plus de libertés pour les vaccinés

Certaines régions rouvrent les restaurants et les hôtels le dimanche, tandis que d’autres attendront plus tard dans le mois. Dans tous les cas, il y aura un couvre-feu à 23 heures pour les restaurants, et des masques seront toujours requis dans les transports en commun et à l’intérieur des magasins et des espaces publics.

Le chancelier, Karl Nehammer, a qualifié la semaine dernière le mouvement d ‘”ouverture avec une ceinture de sécurité », donnant à chacune des neuf régions autrichiennes la possibilité d’assouplir ou de resserrer les restrictions en fonction de la situation locale.

Les personnes non vaccinées seront toujours soumises aux restrictions de confinement et devraient rester à la maison pour toutes les raisons, sauf une poignée de raisons spécifiques, telles que l’achat d’épicerie, la visite chez le médecin ou l’exercice.
Depuis le début du confinement, le nombre de nouveaux cas a chuté en Autriche. Vendredi, le pays a signalé 367,5 nouvelles infections pour 100 000 habitants, contre 1 102,4 le premier jour du confinement en novembre.

Hospitalisation des non-vaccinés

Les hospitalisations dues au virus n’ont pas diminué aussi fortement que le nombre de nouveaux cas. Il y a actuellement 567 patients atteints de coronavirus dans des unités de soins intensifs à travers le pays, en légère baisse par rapport à 572 le premier jour du confinement le mois dernier.

Les responsables autrichiens ont souligné que des taux élevés de vaccination sont nécessaires pour contrôler le virus. Seulement 67,7% de la population est entièrement vaccinée, un taux relativement faible pour l’Europe occidentale, et le gouvernement a mis en place des mesures pour faire pression de plus en plus sur les personnes non vaccinées pour obtenir le jab.

Parmi ces mesures figurent un mandat national de vaccination, qui entrera en vigueur en février pour tous les résidents âgés de 14 ans et plus. Ceux qui ne se conformeront pas s’exposeront à des amendes allant jusqu’à 3 600 € (3 000 £).

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à travers le pays ces dernières semaines, à la fois contre les restrictions de verrouillage et le mandat de vaccination à venir. La police a déclaré qu’une manifestation dans la capitale, Vienne, avait attiré samedi 44 000 personnes.