Site icon Les actualités en direct

NASA : un vaisseau pour détourner l’astéroïde

L’impact, qui sera examiné de près par les astronomes de l’agence spatiale américaine, devrait avoir lieu en novembre 2022.

La réalité n’a jamais paru aussi proche de la fiction. Le 23 novembre prochain, la Nasa fera décoller la mission DART (Double Asteroid Redirection Test), un vaisseau spatial qui devrait s’écraser sur un astéroïde afin de légèrement dévier sa trajectoire. Le lancement devrait être réalisé via une fusée SpaceX Falcon 9 depuis la base de Vandenberg, en Californie.

Baptisée DART, la mission doit décoller le 24 novembre prochain à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX depuis la base spatiale de Vandenberg en Californie. Comme l’indique CNN, le vaisseau a pour cible Dimorphos, la lune d’un astéroïde encore plus grand nommé Didymos qui circule actuellement à moins de 30 millions de kilomètres de la Terre.

Au moment de l’impact, qui aura lieu entre le 26 septembre et le 2 octobre 2022, l’astéroïde se situera à moins de 11 millions de kilomètres de notre planète. Et le choc devrait modifier la trajectoire de Dimorphos de seulement 1%. Une couverture en direct du lancement sera diffusée sur NASA TV, l’application de l’agence et son site web.

Dimorphos pour cible

La cible s’appelle Dimorphos, comme l’indique CNN, et il s’agit de la lune d’un astéroïde encore plus imposant, nommé quant à lui Didymos. Dimorphos a été choisie pour sa similarité avec d’autres corps qui pourraient potentiellement menacer notre planète.

Circulant à moins de 30 millions de kilomètres de la Terre, Dimorphos et Didymos sont des objets géocroiseurs, et ces derniers sont les principaux objectifs de l’agence spatiale américaine dans les années à venir. Au moment de l’impact, en novembre 2022, tous deux seront à moins de 11 millions de kilomètres de notre planète et le choc devrait modifier la trajectoire de Dimorphos de 1% seulement.

L’objectif de DART est la défense planétaire

L’objectif ultime de DART est d’obtenir des informations sur la manière dont les organisations spatiales peuvent défendre la Terre contre les astéroïdes mortels qui se précipiteront vers nous dans le futur.

« La Terre est frappée par des astéroïdes et des morceaux de roches tout le temps. Chaque année ou presque, nous sommes frappés par des objets de la taille d’une table », a déclaré Andy Rivkin dans une vidéo diffusée en 2018. Ce dernier est le co-chercheur principal de la mission DART au laboratoire de physique appliquée de l’université Johns Hopkins.

Andy Rivkin a détaillé que des objets comme Dimorphos et Didymos frappent la Terre tous les quelques milliers d’années et sont suffisamment grands pour causer des dommages importants « à l’échelle régionale. » Un morceau de glace spatiale d’environ 5 kilomètres de large est passé à moins de 100 millions de kilomètres de la planète en juillet. Et en 2019, un astéroïde « tueur de villes » de 130 mètres de large, dont les scientifiques n’avaient aucune idée jusqu’à plusieurs jours avant son passage, est passé à moins de 72 millions de kilomètres de la Terre.À titre de comparaison, l’astéroïde qui a mis fin à la vie des dinosaures il y a 65 millions d’années était large de 10 kilomètres.

Pour aller plus loin : Astronomie

Test

“Jusqu’à présent, nous n’avions pas trop d’options sur ce que nous pourrions faire si nous découvrions quelque chose se dirigeant vers nous”, a récemment déclaré Andy Rivkin, astronome planétaire à Johns Hopkins, à Vice News. “DART est le premier test sur la façon dont nous pourrions être en mesure de dévier quelque chose sans avoir à recourir à un paquet nucléaire, ou à rester assis dans nos sous-sols, à attendre et à croiser les doigts”

Quitter la version mobile