Ouragan, Sam de catégorie 3 (Guadeloupe)

Ouragan, Sam de catégorie 3 (Guadeloupe)

En fin de journée, les vents constants qui gravitent autour du phénomène étaient estimés à 220 km/h et se faisaient sentir jusqu’à 30 km du centre, les vents de force tempête jusqu’à 225 km du centre.

La pression atmosphérique est désormais de 943 Hpa, il se déplace à 17 km/h et à pris un cap Ouest/Nord-Ouest Km/h (290°). SAM devrait continuer de se déplacer lentement ce week-end en tourner progressivement davantage vers le nord-ouest.

Il aura alors toutes les conditions favorables à se maintenir en ouragan majeur et même à continuer de s’intensifier et s’élargir un peu.

En termes de trajectoire, les prévisions du Centre Européen éloignent un peu plus la trajectoire prévue des îles du Nord et se rapprochent un peu plus des propositions des autres modèles en recalant leur scénario avec un passage du système probablement au nord-est de l’arc en milieu de semaine prochaine (mercredi/jeudi).

Même s’il faudra attendre encore les prochaines prévisions pour confirmer cela, la menace semble donc s’alléger pour Saint-Martin et Saint-Barthélemy en termes de risque cyclonique et d’impact direct. Pour la Guadeloupe le risque cyclonique diminue plus nettement, et devient vraiment très faible pour la Martinique.

Toutefois à cette échéance on ne peut exclure totalement une menace plus directe sur ces îles du Nord de l’Arc, l’incertitude sur la position du système étant de l’ordre 350 km à 5 jours.

Houle et pluies en milieu de semaine ?

Si les modèles convergent quant au renforcement du système, l’incertitude est toujours de mise concernant la trajectoire du phénomène. A cette échéance, les erreurs dans la trajectoire concernant ce type de cyclones peuvent être importantes et supérieures à 200 voire 300km. Néanmoins, les prévisions actuelles s’orientent vers le passage d’un ouragan majeur à une proximité plus ou moins immédiate du Nord de l’Arc Antillais autour de mercredi 29 et jeudi 30 septembre.

Le NHC a missionné non pas un, mais 2 appareils des #HurricaneHunters pour étudier l’our.3 #Sam qui semble s’intensifier rapidement. Un Gulfstream IV-SP à haute altitude et un Lockheed WP-3D Orion à basse altitude, tous deux de la NOAA pic.twitter.com/ruVlp2rsc2

Il est encore trop tôt pour préciser en détail les effets attendus sur nos îles mais il faut s’attendre à l’arrivée d’un train de houle énergétique en début de semaine et éventuellement à des pluies en milieu de semaine, dans le sillage de SAM.

Sam devrait passer à l’est nord est des Petites Antilles

L’ouragan Sam continue de se renforcer rapidement et devrait atteindre la catégorie 3 dans la journée, selon le national hurricane center (NHC). Les conditions qu’il va rencontrer aujourd’hui et probablement demain également sont «quasi idéales» pour son  développement avec un très faible cisaillement du vent et des eaux chaudes à 29 degrés Celsius. Puis sa force devrait se stabiliser, voire s’affaiblir légèrement, la semaine prochaine. «Tous les modèles indiquent toutefois qu’il restera un puissant ouragan pendant la les prochains jours», précise le NHC.

Selon les images satellites, Sam présente pour l’instant un petit œil et reste assez compact avec des vents de force tempête tropicale et ouragan s’étendant respectivement à seulement 50 et 15 miles nautiques du centre (soit 92 et 28 km). A titre comparatif au plus fort d’Irma sur Saint-Martin, les vents d’ouragan s’étendaient jusqu’à 85 km à partir de l’œil, ceux de tempête tropicale sur un rayon de 280 km.

Lea LAMBERT

Elle est photographe professionnelle. Elle souhaite partager son amour de la photo à travers différentes illustrations de nos articles. Léa adore la région nantaise et ses paysages. Son expertise est un atout pour notre équipe.