Pneus hiver ou chaînes obligatoires, les obligations…

Pneus hiver ou chaînes obligatoires, les obligations…

Pour « limiter les embouteillages sur les routes dans les régions montagneuses et améliorer la sécurité des usagers », il faudra équiper sa voiture de pneus hiver ou de chaînes en période hivernale dans certaines communes.

L’obligation entrera en vigueur au 1er novembre 2021.Les préfets des 48 départements situés dans des massifs montagneux devront établir la liste des communes dans lesquelles un équipement des véhicules devient obligatoire en période hivernale, du 1er novembre au 31 mars.

Dans les zones établies par les préfets, les véhicules légers, utilitaires et les camping-cars devront soit détenir des chaînes à neige métalliques ou textiles permettant d’équiper au moins deux roues motrices soit être équipés de quatre pneus hiver.

Quels sont les équipements requis ?

Tous les véhicules légers et utilitaires, les camping-cars, les poids-lourds et les autocars devront se plier à cette nouvelle obligation. Cette dernière s’applique aux riverains, évidemment, mais aussi aux personnes qui ne sont que de passage. Selon le décret du 16 octobre 2020 :

• les véhicules légers, utilitaires et les camping-cars devront soit détenir des « dispositifs antidérapants amovibles » (chaînes ou chaussettes à neige) permettant d’équiper au moins deux roues motrices, soit être équipés de quatre pneus hiver.

• les autocars, autobus et poids lourds sans remorque ni semi-remorque devront détenir des « dispositifs antidérapants amovibles » permettant d’équiper au moins deux roues motrices et être équipés de pneus hiver sur « au moins deux roues directrices du système de direction principal et au moins deux roues motrices ».

• les véhicules lourds avec remorque ou semi-remorque devront simplement posséder des « dispositifs antidérapants amovibles permettant d’équiper au moins deux roues motrices ».

Pour l’instant, les pneus quatre saisons sont encore acceptés. Pour un garagiste toutefois, ce choix de pneus ne constitue pas forcément un bon calcul. « Le pneu neige ne s’use pas plus vite qu’un pneu été tant que la température ne dépasse pas 7°. Il a aussi une meilleure accroche sur la neige et le verglas alors que le pneu quatre saisons va partout. Mais qui dit partout, dit pas terrible », affirme à TF1 Ludovic Podlyski, gérant de « Pneu service clermontois Point S ».

Une nouvelle signalisation à l’entrée et à la sortie des zones concernées, comme vous pouvez le voir ci-dessus, permettra aux utilisateurs d’être informés de cette disposition.

Deux ou quatre pneus hiver par voiture ?

C’était un des points qui restait à éclaircir. Le décret indique : “Pour les véhicules de catégorie M1 et N1 : la détention de dispositifs antidérapants amovibles permettant d’équiper au moins deux roues motrices ou le port, sur au moins deux roues de chaque essieu, de pneumatiques.” Un libellé pouvant porter à confusion.

En réalité, le conducteur d’une voiture particulière ou d’un utilitaire léger devra équiper son véhicule avec au moins quatre pneumatiques hiver, montés sur au moins deux roues de chaque essieu.

Interdiction par exemple d’avoir deux pneus hiver et deux pneus été sur le même véhicule. Il est également interdit de poser un pneu hiver à droite et un pneu été à gauche par exemple. Mais êtes-vous obligé d’acheter quatre pneumatiques hivers ?

Les pneus d’hiver seront obligatoires dans 48 départements à partir du 1er novembre

Vous aviez prévu de partir cet automne ou cet hiver dans les montagnes ? N’oubliez surtout pas vos pneus d’hiver. À partir du 1er novembre 2021, ceux-ci deviendront indispensables pour des raisons de sécurité et de fluidification du trafic. Ils permettent notamment de meilleures conditions de freinage lorsque la température descend sous les 7 degrés et une meilleure adhérence sur les routes verglacées ou enneigées.

La loi Montagne, qui est à l’origine de cette obligation, va entrer en vigueur dans quelques semaines et ce, jusqu’au 31 mars 2022. Elle concerne l’ensemble des véhicules légers, utilitaires et les camping-cars. En revanche, cette obligation ne s’applique pas aux véhicules disposant équipés de pneus à clous.

À défaut de pneus neige, les automobilistes dans les régions concernées devront disposer de chaînes à neige métalliques ou textiles permettant d’équiper a minima deux roues motrices. En cas d’infraction, l’automobiliste pourra écoper d’une amende de 135 euros et d’une immobilisation de son véhicule.

48 départements sont concernés par cette loi

Voici la liste des départements où la loi entrera en vigueur à partir du 1er novembre 2021  : l’Ain, l’Allier, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, l’Ardèche, l’Ariège, l’Aude, l’Aveyron, le Cantal, la Corrèze, la Côte-d’Or, la Creuse, le Doubs, la Drôme, le Gard, la Haute-Garonne, l’Hérault, l’Isère, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, le Lot, la Lozère, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, la Nièvre, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, le Rhône, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire, la Savoie, la Haute-Savoie, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Var, le Vaucluse, la Haute-Vienne, les Vosges, l’Yonne, le Territoire de Belfort, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse.

Dans ces départements, les préfets devront déterminer la liste des communes qui sont soumises à cette obligation.

Boris NAULLEAU

Boris NAULLEAU

Il est un ancien journaliste de presse nationale. Il est spécialisé dans les articles d’actualités locales. Boris NAULLEAU est un expert des questions relatives aux collectivités.