Six mythes courants sur les permis de construire en France

Six mythes courants sur les permis de construire en France

La réglementation française en matière de permis de construire est notoirement complexe et peut varier considérablement en fonction du type et de l’emplacement de votre propriété, ainsi que de la réglementation locale en vigueur. Cependant, il existe encore de nombreux mythes concernant les permis de construire en France et ils conduisent trop souvent à des problèmes pour les propriétaires sans méfiance.

Nous dissipons ici six des mythes les plus courants et vous donnons des conseils pour éviter ces pièges et faire de votre rénovation immobilière en France une réussite.

Mythe n°1 : Vous pouvez apporter des changements mineurs à l’apparence de votre maison sans permis de construire.

La vérité : Toute modification de l’aspect extérieur d’une propriété nécessite généralement une autorisation. Cela inclut (mais ne se limite pas à cela !) le changement de la couleur de la peinture, l’ajout de fenêtres Velux, la construction d’un porche (qu’il soit fermé ou non), et tout changement de matériaux, comme l’installation de nouvelles fenêtres en PVC à la place de celles en bois, ou le remplacement d’un toit ondulé par de l’ardoise ou des tuiles.

Mythe n° 2 : Vous n’avez pas besoin de permis de construire pour un simple abri de jardin.

La vérité : Toute modification de l’emprise au sol de la propriété nécessite un permis. Cela inclut une extension, ainsi que la construction d’un garage, d’un abri de jardin, d’une serre ou d’une pergola. Les règles s’appliquent que la structure soit fermée ou non – une pergola ouverte est toujours considérée comme une surface au sol en France et, selon ses dimensions, peut nécessiter un permis de construire complet !

Mythe n° 3 : Vous n’avez pas besoin de permis si vous transformez un bâtiment existant.

La vérité : Toute modification de la surface habitable est soumise à autorisation. Cela signifie une extension, mais aussi la transformation d’une grange (attenante ou non), d’un garage et éventuellement d’un grenier. Cela inclut également l’élévation du niveau du toit, l’ajout de lucarnes ou l’ajout d’une mezzanine.

Mythe n° 4 : Il est possible de camper jusqu’à six tentes sans autorisation.

La vérité : L’utilisation d’un terrain pour toute forme de camping – quel que soit le nombre de tentes/caravanes/yourtes/panneaux de glamping – nécessite un permis de construire. Les gens croient souvent que l’on peut créer jusqu’à 6 emplacements sans permis de construire, mais ce n’est pas le cas. La seule différence entre avoir plus ou moins de 6 emplacements est le type de demande requise, et non l’obligation d’obtenir un permis.

Mythe n° 5 : Le maire peut approuver les demandes de permis d’urbanisme

La vérité : Le maire d’une commune ne prend pas de décisions en matière d’urbanisme. Relisez bien : le maire de la commune ne prend pas de décisions en matière d’urbanisme. À maintes reprises, les gens pensent (et se font souvent dire par de prétendus experts) qu’ils peuvent se rendre à la mairie locale, discuter, et que si le maire leur dit que tout va bien, alors c’est fini.

Veuillez noter que ce n’est pas le cas, et bien que les Maires eux-mêmes fassent souvent la promotion de l’idée qu’ils peuvent dire oui ou non aux demandes, ils ne le peuvent pas. Il y a un test simple pour cela : si un Maire, ou tout autre employé de la mairie, vous dit que a) la permission n’est pas nécessaire, ou b) qu’il donne une approbation verbale lors d’une réunion, alors demandez simplement que cela soit mis par écrit. Je vous garantis que cela n’arrivera pas sans qu’une demande détaillée soit soumise et acceptée par le responsable de l’urbanisme concerné.

Mythe n° 6 : Le permis de construire n’est nécessaire que pour les piscines enterrées.

La vérité : L’installation de toute piscine de plus de 10 m² de surface, qu’elle soit enterrée, hors sol ou semi-enterrée, nécessite un permis. La seule exception est une piscine temporaire d’été en plastique, de type « gonflable », qui est enlevée à la fin de la saison.

Lea LAMBERT

Lea LAMBERT

Elle est photographe professionnelle. Elle souhaite partager son amour de la photo à travers différentes illustrations de nos articles. Léa adore la région nantaise et ses paysages. Son expertise est un atout pour notre équipe.
%d blogueurs aiment cette page :