Une chute lors du passage du lit au bureau est un accident du travail, selon un tribunal allemand.

Une chute lors du passage du lit au bureau est un accident du travail, selon un tribunal allemand.

Il est décidé que l’homme qui a glissé et s’est brisé le dos alors qu’il travaillait depuis son domicile faisait la navette.

Un tribunal allemand a décidé qu’un homme qui avait glissé en marchant quelques mètres entre son lit et son bureau à domicile pouvait prétendre à une assurance contre les accidents du travail, car il faisait techniquement la navette.

Un accident de travail à la maison

L’homme travaillait à domicile et se rendait à son bureau, un étage en dessous de sa chambre, a déclaré le tribunal social fédéral, qui supervise les questions de sécurité sociale, dans sa décision.

Alors qu’il marchait sur l’escalier en colimaçon reliant les chambres, l’homme anonyme a glissé et s’est cassé le dos.

Le tribunal a noté que l’employé avait l’habitude de commencer à travailler dans son bureau à domicile « immédiatement sans avoir pris de petit-déjeuner auparavant », mais n’a pas expliqué en quoi cela était pertinent pour l’affaire. Toutefois, il a ensuite déclaré que l’assurance accident légale ne couvrait que le « premier » trajet vers le lieu de travail, ce qui laissait entendre qu’un déplacement en cours de route pour prendre le petit-déjeuner après avoir déjà été au bureau à domicile pouvait être rejeté.

L’assurance de l’employeur a refusé de couvrir le sinistre. Alors que deux tribunaux inférieurs n’étaient pas d’accord sur la question de savoir si le court trajet était un trajet domicile-travail, le tribunal fédéral supérieur social a déclaré qu’il avait constaté que « le premier trajet matinal du lit au bureau à domicile [était] un trajet professionnel assuré ».

Il a jugé : « Le plaignant a subi un accident du travail lorsqu’il est tombé sur le chemin de son bureau à domicile le matin ».

Dans de nombreux pays, les entreprises ont un devoir de diligence envers leurs employés, quel que soit leur lieu de travail.

Une même garantie qu’à l’entreprise

Le tribunal fédéral allemand a déclaré : « Si l’activité assurée est exercée au domicile de l’assuré ou à un autre endroit, la couverture d’assurance est assurée dans la même mesure que lorsque l’activité est exercée dans les locaux de l’entreprise. »

Il n’est pas clair si l’homme travaillait à domicile en raison de la pandémie ou s’il l’avait fait auparavant. Selon le jugement, la loi s’applique aux « postes de télétravail », qui sont « des postes de travail informatiques installés de manière permanente par l’employeur dans la zone privée des employés ».

Boris NAULLEAU

Boris NAULLEAU

Il est un ancien journaliste de presse nationale. Il est spécialisé dans les articles d’actualités locales. Boris NAULLEAU est un expert des questions relatives aux collectivités.
%d blogueurs aiment cette page :