Vélosolex en 100% électrique

Vélosolex en 100% électrique

Désormais propriété du groupe normand EasyBike depuis 2013, la marque Solex a connu un renouveau en embrassant la mobilité électrique avec plusieurs gammes de VAE SolexSport, Solexity et VeloSolex.

L’entreprise a décidé de ressusciter le modèle mythique qui a fait les beaux jours de Solex avec plus de sept millions d’exemplaires écoulés de 1946 à 1988. EasyBike lance deux versions : l’Intemporel Confort à 1 521 euros et l’Intemporel Infinity à 2 599 euros. Le cadre tubulaire en aluminium à enjambement bas évoque la ligne du bon vieux Solex tandis que le porte-bagage avant rappelle le bloc moteur du modèle d’origine.

Le Solex est de retour !

Si la production du Solex fut stoppée en 1988 (après plus de 7 millions d’exemplaires produits), la légende Solex reste encore très forte aujourd’hui. Pour peu que vous ayez grandi dans les années 90, entre deux parties de Street Fighter 2 sur la Super Nintendo du voisin, vous avez forcément croisé sur les routes cet étonnant “vélomoteur“.

En effet, grâce à Easybike, le Solex est de retour en 2021, et rejoint évidemment le marché des vélos à assistance électrique, avec ici cinq modes d’assistance. Un nouveau modèle qui reprend le design vintage si emblématique de l’époque, auquel vient se greffer un tout nouveau moteur électrique signé Bafang sur la roue arrière, ou Bosch sur le pédalier. Côté autonomie, le constructeur promet entre 35 et 75 km, avec une recharge complète qui s’effectue en 4 heures pour le modèle de base, et 50 à 100 km d’autonomie et une recharge complète en 6h30 pour le modèle Bosch.

“Conçu et fabriqué en France à Saint Lô, Le vélo électrique Solex est inspiré de l’iconique modèle de 1946 (Solex 45), premier né d’une longue série. Il reflète l’excellence et l’art de vivre à la Française. Le vélo électrique Solex allie avec finesse authenticité, raffinement et modernité” explique la marque.

Déjà en rupture de stock

« Conçu et fabriqué en France à Saint Lô, le vélo électrique Solex est inspiré de l’iconique modèle de 1946 (Solex 45), premier né d’une longue série. Il reflète l’excellence et l’art de vivre à la française », peut-on lire dans le communiqué d’Easybike, propriétaire de la marque Solex. Le constructeur annonce une autonomie de 35 à 75 km pour le modèle de base avec une recharge totale effectuée en quatre heures.

Pour le modèle équipé du moteur Bosch, l’autonomie atteindra entre 50 et 100 km. La recharge prendra alors 6h30. Le modèle de base est proposé à 1.521 euros tandis que le modèle supérieur s’affiche à 2.599 euros. Bonne nouvelle pour Easybyke, mais mauvaise nouvelle pour les adeptes de vélo, les deux engins sont déjà en rupture de stock. Et la société a déjà plusieurs milliers de commandes pour 2022.

Le Solex en héraut de la mobilité douce

Le Solex Intemporel Confort est équipé d’un moteur électrique Bafang 40 Nm intégré au moyeu de la roue arrière. Selon le fabricant, la batterie 400 Wh installée sur le porte-bagage arrière assure entre 30 et 45 km. Cinq modes d’assistance au pédalage sont disponibles, ainsi qu’un mode piéton. Le vélo électrique est muni d’une fourche de 63 mm, d’une transmission Shimano Altus 8 vitesses, de freins V-brake, de garde-boues et d’un éclairage avant/arrière.

Le Solex Intemporel Infinity monte en gamme avec un moteur Bosch Active Line Plus développant 50 Nm intégré au pédalier et une batterie 400 Wh censée offrir jusqu’à 100 km d’autonomie. La fourche et la transmission sont similaires au Solex Intemporel Confort, mais on passe sur des freins à disque de 160 mm à l’avant et à l’arrière et sur une tige de selle suspendue.

John CASTEL

John CASTEL

Il est étudiant en journaliste dans une école parisienne. John est spécialisé dans les informations relatives au numérique et la High-Tech. Théo permet d’apporter une information au plus près de nos lecteurs.